Ven 9 - Sam 10 - Dim 11 Août 2019 | Courtrai - BE

Hypocrisy

Hypocrisy
Social

Album

Abducted

Bio

Très peu de groupes de death metal suédois peuvent se targuer de suivre une voie cohérente et de rester fidèle à leur musique d’origine. Dans cette optique, Hypocrisy fait presque figure d’exemption.

D'autres groupes réputés ont mélangé leur death metal avec du rock-'n-roll (Entombed), ont opté pour une musique beaucoup plus mélodique (Dark Tranquillity) ou se sont tournés vers des sonorités plus modernes comme le nu métal (In Flames). Rien de tout ça avec Peter Tägtgren et ses musiciens. Evidemment, leur technique a évolué depuis leur premier album ‘Penetralia’ sorti en 1992 et la facette mélodique a peut-être pris une place un peu plus importante qu’à leur début mais l’essence « brutale » est restée intacte tout au long des douze autre albums que le groupe a depuis lors composés et enregistrés. Le dernier album ‘The End Of Disclosure’ a beau être sorti il y a déjà 6 ans, les membres d’Hypocrisy n’en sont pas pour autant restés inactifs durant cette période. Tägtgren s’occupe toujours de son projet électro/indus metal Pain et s’est également chargé de tous les instruments du side project de Lindemann (le chanteur de Rammstein) sans oublier son job de producteur. Horgh a, quant à lui, été longtemps été occupé par Immortal. C'est peut-être grâce à cette multitude d’activités dans des projets parallèles qu’Hypocrisy n'a jamais ressenti ni le besoin d'explorer d’autres horizons musicaux ni de se sentir obligé de surprendre ses fans avec des expérimentations inutiles. L’étrange, c’est plutôt dans ses textes que Tägtgren le développe. Sa passion pour la science-fiction, la quatrième dimension et les aliens a généré des classiques comme 'Roswell 47', qui reste incontournables plus de vingt ans après sa création.