Ven 9 - Sam 10 - Dim 11 Août 2019 | Courtrai - BE

Mayhem

Mayhem
Social

Album

De Mysteriis Dom Sathanas

Bio

Avec Mayhem, l’Alcatraz annonce le groupe le plus controversé de son affiche 2019. Considéré comme un pionnier et un vrai porte-drapeau de la célèbre scène black metal norvégienne, Mayhem ne laisse personne indifférent et ses concerts sont souvent considérés comme les shows les plus intenses de toute la scène black.

En 1991, Dead qui n’a que trop régulièrement côtoyé la limite lors de sa courte existence terrestre, se fait exploser le crane avec un fusil qui trainait chez Euronymus (les photos prises par ce dernier se retrouvent d’ailleurs sur le très controversé bootleg 'Dawn Of The Black Hearts'). Le Suédois a été et restera quoi qu’il arrive la référence scénique ultime en matière de chanteur de black (il a quasi tout inventé: le corpse-painting, l’attitude et le port de vêtements puants déterrés quelques heures avant de monter sur scène…). Nous sommes alors au début des années nonante … donc à l'ère pré-internet où chaque petite ‘news’ en provenance du grand nord sera abondement scrutée / relayée (déformée et exagérée) par la presse (metal) internationale rendant la scène black Norvégienne particulièrement envoutante pour un public avide de cette totale liberté musicale qui semblait régner en Norvège. Lorsqu’en 1994 sort 'The Mysteriis Dom Sathanas', Mayhem apparait comme la quintessence d’un esprit de révolte qui tire sa substance d’une incroyable férocité musicale. Euronymus ne verra jamais la sortie de ce chef-d'œuvre (le scène Norvégienne s’est décapitée en quelques semaines –entre le décès d’Euronymus et l’arrestation de Varg). La fin d'une première ère, d’un premier cycle vient de sonner. Dans les années qui suivent, Mayhem apparaît sous divers line-up et expérimente différentes approches matérialisées par des sorties assez différentes les unes des autres. ‘Esoteric Warfare’ remonte à 2014 et démontre que Mayhem n’a rien perdu de son envie de repousser ses propres limites (et par conséquent les limites du black). Comme le résume si bien Teloch, 'Mayhem n'est pas qu’un groupe dans lequel un musicien joue et dans un certain sens c’est ainsi qu’il devrait toujours en être : être dans Mayhem, c’est un combat permanent pour créer et composer… ce qui génere un champ de tension qui élève le projet à une certaine forme d'art'!