Limp Bizkit

Saturday 11 - 23:30

Le Nu metal est de retour. La venue de Korn en 2017 à l'Alcatraz avait provoquė la première journée de ‘sold out’ dans l’histoire du festival. Une journée inoubliable pour l’organisation mais également pour les 10 000 visiteurs avec comme apogée, l’excellente performance de Jonathan Davis et co. Cette année, c’est un autre dinosaure de la sphère Nu metal qui viendra prouver que le mouvement n’est pas disparu avec le vingtième siècle. Non, le genre n’est ni mort ni enterré et Limp Bizkit viendra en convaincre les derniers sceptiques. Le Nu metal est toujours bel et bien là. Il suffit pour s’en convaincre de constater le succès (retrouvé) de groupes comme Slipknot, System of a Down et Papa Roach, ou de voir l’influence que le genre a pu avoir sur des groupes plus récents tels que Bring me the Horizon, While She Sleeps et Bury Tomorrow. La ségrégation entre les différents genres n’est plus d’actualité, les mentalités ont évolué et c’est en famille que l’on se rend aux concerts d'AC/DC, Guns N' Roses, Judas Priest, Metallica et Iron Maiden. En 2018, on est loin des sempiternelles discussions sur la fusion du rock/métal et du rap. Les clivages historiques sont tombés et les mélanges de genres et de styles sont devenus sources de renouvellement et d’évolution. Limp Bizkit, et son inimittable chanteur Fred Durst font toujours fureur dans le monde entier. Cela fait quasi 20 ans que le deuxième album “Significant Other” (avec son tube “Nookie”) est sorti et en plus des 50 millions ( !!!) d'exemplaires écoulés, l’album continue de surfer en haut des préférences sur Spotify. Si musicalement le groupe continue à engranger un gros succès, c’est aussi et surtout grace à ses prestations scèniques. Gros moyens, gros sons, gros shows, Limp Bizkit a réussi à faire taire les derniers sceptiques. Composé du batteur John Otto, du bassiste Sam Rivers, du DJ Lethal, de l’excentrique Wes Borland et du toujours controversé Fred Durst, Limp Bizkit reste un énorme cocktail molotov alternant riffs groovy et raps crépitants. Vous pouvez nous croire sur parole : l’Alcatraz explosera quand les tubes comme'My Way','Rollin','My Generation' (la reprise des Who),'Nookie','Break Stuff','Take A Look Around', 'Faith' (la reprise de George Michael) et'Behind Blue Eyes' (la reprise des Who) retentiront dans les plaines courtraisiennes !