Dirkschneider

Udo Dirkschneider, faut-il encore présenter le lutin du Bergische Land? Pour ceux qui ont passé les quarante dernières années à compter les pingouins qui se promenaient autour de notre base scientifique « Princesse Elisabeth », nous vous donnerons un rapide cours de rattrapage.

Udo était la figure centrale et le co-fondateur d’Accept, le groupe qui, au milieu des années septante, a fait découvrir l’Allemagne à la scène Power et speed metal et inversement. Le ‘petit général’ a connu avec Accept un énorme succès. Les tubes s’enchainaient les uns après les autres et le groupe semblait destiné à un succès comparable à celui de ses compatriotes de Scorpions. De façon surprenante, Udo s’est petit à petit distancé d’Accept pour développer son propre projet solo. A une certaine époque il devenait même de plus en plus difficile de savoir si Udo était toujours un membre du groupe tant sa carrière oscillait entre son projet personnel et Accept. Cette situation ne pouvait plus durer très longtemps et finalement ses anciens partenaires ont fini par lui trouver un remplaçant en la personne du frontman américain Mark Tornillo. Une hérésie aux yeux de notre sexagénaire. Personne, mieux que lui n’est capable de rendre hommage aux multiples classiques composés par Accept. C’est pour cette bonne raison, qu’Udo a entamé l’année dernière une tournée axée sur le répertoire de sa période au sein d’Accept. ‘Fast As A Shark’, ‘Metal Heart’’, ‘Balls To The Wall’, ‘Princess Of The Dawn’…. autant d’œuvres imprimées dans l’inconscient collectif qu’Udo reprend sur scène. Poussé par le succès rencontré, Udo, sous la pression des hordes de fans, décide de prolonger l’aventure et ajoute de nouvelles dates les unes après les autres. Pas de doute possible, c’est à un véritable raz de marée que l’on va assister lors de la prochaine édition de l’Alcatraz. Watch out !!! ‘cause the killer is on the attack!!!!

Saturday 12

0:00 to 1:30